2020, entre crise sanitaire

et renouveau solidaire : Merci à tous !

Cette année l’exercice consistant à rendre compte de l’activité d’Antenne est particulièrement complexe, tant l’année 2020 aura été une année extraordinaire au sens premier du terme (qui sort de l’ordinaire).

Cette année 2020 qui marquera l’Histoire de l’humanité en raison de la pandémie COVID-19 et de la crise sanitaire qu’elle a engendrée, nous aura tous impactés tant au niveau individuel qu’au niveau collectif.

Les événements se sont enchainés à une telle cadence que lorsque l’on prend le temps du recul et de l’analyse, on en a le tournis. D’autant plus qu’au moment de la rédaction de ces quelques lignes, nous sommes encore et toujours en période de crise sanitaire.

A Antenne, 2020 a commencé par des moments difficiles, bien avant même cette crise. Mi-janvier, un coup de vent très violent détruit une partie de la toiture du CHRS. Les dégâts sont importants et les travaux de réparation mettront de nombreuses semaines à être réalisés, immobilisant un certain nombre de places. Entre temps, il aura fallu reloger les résidents dans l’urgence. Quelques semaines plus tard, c’est une explosion au gaz qui se produit dans l’un des immeubles dans lequel nous avons des logements. Les dégâts sont moins importants et n’auront pas nécessité le relogement des hébergés. Nous aurons néanmoins passé la journée d’un dimanche avec la protection civile, les pompiers, les services de l’Etat en soutien du dispositif de prise en charge des habitants de l’immeuble.

Pendant ce temps, des nouvelles sanitaires en provenance de Chine commencent petit à petit à prendre le devant de la scène. Dans les semaines qui suivent le virus arrive en Italie, puis en Savoie. Courant février le virus est présent à Mulhouse. A partir de cet instant nous prenons conscience qu’il va être difficile d’échapper à ce qui va devenir une crise sanitaire importante et qu’il va falloir s’organiser pour affronter cette inconnue sanitaire. De nouvelles expressions apparaissent dans notre secteur : Plan de continuité de l’activité, fonctionnement en mode dégradé, équipement sanitaire de protection individuelle, protocole de désinfection, protocoles divers et variés pour tout, 1ère, 2ème et 3ème ligne de salariés … Puis le Président de la République prononce son allocution faisant état d’une situation de guerre contre le virus. « Il faut tenir, quoi qu’il en coûte ». Cette phrase résonnera longtemps dans l’esprit de chacun. Lorsque le 17 mars 2020 le pays bascule dans son premier confinement, nous savons que nous entrons dans une période à l’issue de laquelle tous nos repères auront volé en éclat et que rien ne sera plus jamais pareil.

Les semaines qui suivent sont faites d’apprentissages intenses dans l’urgence. On s’adapte, de jours en jours et parfois d’heures en heures. On a peur, on est inquiet, souvent angoissé mais il faut tenir bon. Nous avons eu pour consignes de contenir l’évolution de la propagation de la désormais pandémie. Chaque service, chaque salarié d’Antenne est mobilisé et volontaire. Le passage à l’ouverture 24h/24 de nos hébergements d’urgence dédouble le nombre de salariés. En une semaine, l’association passe de 43 à plus de 80 salariés. Pour faire face aux besoins, nous embauchons des jeunes du quartier ainsi que des étudiants. Tout est à organiser pour que les prises en charge des publics d’Antenne soit la plus efficace et la plus sécurisée possible. Nous manquons de tout : pas de masques, peu de gel hydroalcoolique. C’est le système-D et l’appel à l’aide des citoyens à travers les réseaux sociaux qui vont nous fournir ce dont nous manquons, en attendant que les commandes arrivent. C’est le temps où la relation à l’usager se modifie, soit parce que l’on vit avec lui 24h/24 soit parce que quotidiennement on prend des nouvelles de chaque personne par téléphone ou par mail. La relation professionnelle s’étoffe et s’humanise en profondeur. La crise sanitaire a été une redécouverte du sens au travail et du travail. La suite de l’histoire a été faite de déconfinement, reconfinement, poursuite d’une adaptation permanente au gré de l’évolution de la situation sanitaire.

« Un jour sans fin » aurait pu être l’autre intitulé de cette présentation. Ce sentiment largement partagé par bon nombre de concitoyens après une année au cours de laquelle tous nos repères ont été bouleversés, ne doit pas nous faire oublier les formidables avancées qui ont eu lieu en matière de solidarité, d’adaptation à la situation et d’innovation. La crise sanitaire aura eu le mérite de nous faire redécouvrir les vertus de la solidarité active et en action en des temps troubles que nous n’avions jamais connus en temps de paix.

Nous tenons ici à remercier tout particulièrement les nombreux partenaires qui nous ont soutenus et aidés activement durant cette période difficile :

  • Les pouvoirs publics et en particulier les services de la Direction Départementale Déléguée de la Cohésion Sociale qui ont été présents à nos côtés dès les premières heures de la crise sanitaire
  • Les partenaires associatifs qui nous ont aidés et fourni des denrées alimentaires et autres produits de première nécessité tout au long de l’année
  • Les nombreux bénévoles dans les différents champs qui vont de la confection de masques en tissus à l’acte de soin en passant par la confection de repas ou le portage de cadeaux à l’occasion des fêtes de fin d’année. Vous avez été formidables et cela nous a tellement soutenus !

Nous voulons ici saluer l’ensemble des salariés de l’association pour leur mobilisation quotidienne auprès de nos publics, y compris dans les heures les plus sombres que nous avons traversées. Nous voulons leur exprimer ici toute notre gratitude pour la qualité du travail réalisé dans des conditions particulièrement difficiles et qui a demandé beaucoup d’engagement et de courage de la part de chacune et de chacun.

Nous tenons également à remercier nos pairs, bénévoles, administrateurs, directeurs et directrices du secteur social et médico-social, professionnels salariés des autres structures associatives, personnels de la réserve civique, pour la richesse de nos échanges lorsqu’il s’agissait de trouver des réponses adaptées pour faire face à des situations quotidiennes inédites.

Merci pour votre soutien et vos mots d’encouragements lorsque le ciel était sombre. Vos mots ont apporté de la lumière pour éclairer le chemin qu’il nous fallait suivre.

Téléchargez le Rapport d’Activité 2020 de l’association Antenne